INDEXES of Metchnikoff in Joyce's Notebooks

All references to Metchnikoff's book (Lèon Metchnikoff, La civilisation et les grands fleuves historiques, Paris: Hachette, 1889) are abbreviated by Metch.

Index One: VI.B.1

027

(i) ethnic island

Metch xviiif: Aucun fait ne justifie les anthropologistes à revendiquer pour leur propre famille ethnique le privilège d'être en tout ou en partie indépendants des influences du milieu.

(j) kalmouk monk = Ital abbate / anthropoplastic

Metch xix: Dans chaque pays, les indigènes arrivent à se distinguer non seulement par l'esprit de corps, mais aussi par le type physique, suivant les professions qu'ils exercent: en quelque pays qu'on soit, on reconnaît le forgeron, le marin, le soldat, l'homme de loi, le prêtre. Telle est la puissance "anthropoplastique" d'un milieu particulier, que le moine catholique des belles régions tempérées de l'Italie et le lama kalmouk, sur les hauts plateaux froids de l'Asie centrale, sembleraient être des frères de race; des photographies prises des uns et des autres permettraient de les confondre.

(k) Mare Tenebrarum / Atlantic 1400

Metch xxi: [...] l'Océan, qui rapproche maintenant toutes les nations et qui les fait une par le commerce et les idées, fut jadis le domaine de la Terreur, le chaos d'où s'élevaient les esprits méchants; cinq siècles ne se sont pas encore écoulés depuis que l'on donnait au redoutable Atlantique le nom de "mer des Ténèbres".

(l) tropical & arctic / rivers / extrastorico

Metch xxiii: [...] tous les fleuves qui parcourent des terres gelées pendant une grande partie de l'année et dont le cours est complètement interrompu par les glaces de l'hiver, tels que le Petchora, l'Obi, le Yénissei, la Léna, le Mackenzie, coulent, pour ainsi dire, en dehors de la zone historique: c'est au domaine de la géographie physique seulement qu'ils appartiennent. De même, dans la zone tropicale, celle où les difficultés de la vie n'ont pas été suffisantes pour aiguiser les énergies de l'homme et où, par conséquent, les populations ne se sont guère élevées au-dessus de l'état de nature, les fleuves n'ont eu qu'un rôle très secondaire dans les annales de l'humanité [...].

028

(a) Amazons Rain / 9th part of Water

Metch xxiiif: c'est ainsi que le plus grand courant du monde, la "rivière des Amazones", qui roule à elle seule dans son lit plus du dixième des eaux pluviales du monde, ne traverse guère dans tout son parcours que des régions inhabitées;

(b) rDublin on the Liffey

Metch xxiv: [...] la civilisation de l'Ancien Monde s'est préparée sur les bords des fleuves qui coulent entre le 20e et le 40e degré de latitude.

FW 174.26 47474-26 JJA47:405 #250441

I.7§1.3/2.3

(c) rdyke >

FW 202.31 47474-119 JJA 48:044 #240200

I.8§1.*2+

(d) canal

Metch xxvf: Sauf pour l'Inde, l'histoire ne remonte pas aux communautés premières qui se formèrent sur les bords des fleuves et qui apprirent à s'entr'aider pour lutter en commun contre les inondations, élever des digues et des contre-digues, creuser des canaux, régulariser le flot d'inondation et la rentrée de l'eau dans son lit.

(e) spiral advance

Metch xxvi: La marche en avant n'a point eu lieu d'une manière rectiligne, de groupe en groupe, et c'est par une succession de spirales, de développements partiels et alternatifs, de progrès et de reculs, d'oscillations incessantes, que s'est faite l'histoire de l'humanité.

...

(g) Elie Reclus / Les Primitifs

Metch xxvii: Quelle est la pauvre peuplade, si perdue soit-elle dans les forêts et dans les glaces, dont les moeurs et l'existence, décrites avec méthode et sincérité, ne nous force pas à dire: "C'est de nous qu'il s'agit!" J'en appelle aux lecteurs de l'ouvrage écrit par mon frère Elie Reclus, les Primitifs.

(h) rin single combat

Metch 1f: Dégagée de l'idée de progrès, l'histoire ne semble plus qu'un flux et reflux perpétuel de faits bizarres, peu susceptibles d'être subordonnés à une conception générale. [...] Le dévouement, la vertu même, quand par hasard on les rencontre dans les annales du genre humain, y revêtent des formes absurdes - Curtius s'élançant dans le gouffre avec son cheval et ses armes, - ou révoltantes - Manlius décapitant son fils qui, sans autorisation préalable, vient de renverser un ennemi en combat singulier.

FW 388.24 47481-53 JJA 56:093 #240200

II.4§2.4/3.6

029

...

(b) pragmatic} / philosophic} / {history

Metch 7: L'histoire pragmatique - celle qui se contente d'enregistrer, dans leur désordre chronologique, les faits et gestes des principales nations du globe - n'est rien moins qu'une monographie du progrès. A une science plus abstraite, à l'histoire philosophique, ou, comme on est convenu de l'appeler, à la philosophie de l'histoire, de livrer le fil d'Ariane nécessaire pour nous conduire à travers le sombre labyrinthe qu'il s'agit d'explorer.

(c) $/\ zigzag v spiral / rcorsi ricorsi Vico,

Metch 8: Il n'y a qu'une seule loi, celle du progrès.... Au-dessus de toutes les lois auxquelles les anciens et les modernes ont tenté d'assujettir les mouvements de l'humanité, au-dessus de tous les cycles, de toutes les alternatives, de tous les flux et reflux, de toutes les lignes droites ou brisées, en spirale ou en zigzag, de tous les rythmes, itus reditusque, comme dit Pascal, corsi e ricorsi, comme dit Vico, il n'y a que cette seule loi de progrès qui pour ainsi dire surnage [...].

Not found in Finnegans Wake.

(d) $E monocellular bion

Metch 18: On est convenu de donner le nom de bions aux êtres ayant atteint le degré d'individualisation auquel sont parvenus l'homme et les animaux supérieurs. Tout en étant beaucoup plus complexe que celle des êtres d'un ordre inférieur, l'individualité des bions est loin d'être aussi absolue que celle d'une simple cellule. Tandis que les individus monocellulaires se suffisent, non seulement pour vivre, mais aussi pour multiplier, les bions les plus parfaits doivent, pour la conservation de l'espèce, s'unir à d'autres bions de sexe différent [...].

...

030

...

(c) Ararat >

(d) Solomon's Throne

Metch 164: "Le groupe [de monts] le plus fameux, continue l'auteur de la Nouvelle Géographie universelle, est celui auquel on donne spécialement le nom de Trône de Salomon, Takht-i-Soulaïman.... Le sommet du nord, qui est aussi le plus haut (3444 mètres), est une de ces nombreuses cimes sur lesquelles se serait arrêtée l'arche de Noé; une niche pratiquée dans le rocher, près d'un groupe de pierres considéré comme un temple, est le trône où s'asseyait Salomon pour contempler l'immense abîme du monde.

(e) Kohibaba

Metch 165: A l'ouest de l'Hindou-kouch, et dans la partie la plus élevée du massif, la rivière du Koundouz descend du Koh-i-baba (père des monts), élevé de près de 5000 mètres, pour se jeter dans l'Amou-daria (Oxus) non loin de Balkh, l'ancienne Bactres;

(f) India & China separated / buddhist propagand / unites them in / Indochina >

(g) Fils de Han / Chinese)

Metch 168f: L'Inde et la Chine, au contraire, s'ignorent jusqu'aux temps relativement modernes de la propagande bouddhiste. Et quand, enfin, elles franchissent leurs frontières, la rencontre se fait sur un terrain étranger, dans cette région sud-orientale, birmane, siamoise, malaise, annamite, qui, à plusieurs égards, mérite si bien son nom d'Indo-Chine, car elle a emprunté à l'Inde aryenne sa religion et la majeure partie de son art, et aux Fils de Han ses institutions politiques et son développement littéraire.

(h) rbarbarian

Metch 169: Dans ce massif énorme, l'un des moins explorés du monde, on trouve encore, à quelques pas de civilisations plusieurs fois millénaires, les peuplades les plus rebelles à toute culture: Laotiens et Michmi, Mantzé, Moï, Payu et tant d'autres encore, d'origine et de nature très hétérogènes, mais que les Chinois confondent sous l'épithète méprisante de Si-fan, "Barbares occidentaux".

FW 394.03 Cornell-6 JJA 56:104 #240300

II.4§2.5/3.7

(i) Bab-el-Mandeb / (Porte de Perte)

Metch 170: Le nom de Bab-el-Mandeb (porte de perdition, porte de celui qui va à la mort) donné au détroit réunissant la mer Rouge à l'océan Indien, témoigne de l'horreur que ses eaux inspiraient aux Arabes du moyen âge, des mariniers, pourtant, auxquels on ne saurait comparer les descendants des pâtres védiques.

031

(a) Pamir -- roof of World

Metch 174: Les Chinois ne comptent dans l'histoire que depuis la fin du IIIe siècle avant Jésus-Christ, quand leur empire fut absorbé par la royauté des Tsin; alors même ils ne se dirigèrent pas vers l'Hindoustan, dont ils semblaient ne point connaître l'existence, mais vers la Sogdiane et le pays des Ta-Van (Bactriane), par la vallée du Tarim, et en contournant par le nord-est Pamir, le "Toit du Monde".

(b) silkworm ($S / caravan

Metch 175: A partir des conquêtes d'Ou-ti (186-140 av. J.-C.) et de l'expédition militaire de Tchang-Kien, le commerce de la Chine avec le Ta-Van prit un développement considérable. Des caravanes, dont quelques-unes comptaient plusieurs centaines de voyageurs, se rendaient des bords du Tarim à ceux du Sir-daria. Le docteur Brettschneider croit que les Fils de Han doivent à ce commerce avec les peuples de l'Asie centrale la connaissance de plantes utiles dont quelques-unes encore fort importantes dans leur économie nationale. Les légendes chinoises nous apprennent que le mûrier et le ver à soie de la Chine lui viennent du Turkestan.

(c) Karakorum (Black Wall)

Metch 175f: D'autres puissants rameaux, orientés du S.-O. au N.-E. (direction que R. Pumpelly et F. de Richthofen regardent comme caractéristique du système sinien ou chinois), partent de l'Hindou-kouch, auquel ils se rattachent par le noeud gigantesque du Kara-koroum (muraille Noire);

(d) Siberia

Metch 178: [...] l'Oxus (Amou-daria), et le Yaxarte (Sir-daria). Dès que l'un et l'autre ont perdu leur caractère de torrents de montagne, ils entrent dans le lit de cette autre mer desséchée qui, à l'époque tertiaire, séparait l'Europe de la Sibérie.

(e) Attila / Tamerlane

Metch 178: Les cavaliers mongols et turkmènes ont fait plus d'une incursion dans les annales du monde, mais leur brusque apparition sous Attila, Djenghiz-khan, Tamerlan, aux temps obscurs des migrations préhistoriques, aussi bien qu'aux siècles de notre histoire, a toujours présenté le caractère de razzias barbares et de meurtriers cataclysmes.

(f) Wandering river

?Metch 181 footnote 2: Tian-Chan-Pè-lou et Tian-Chan-Nan-lou. Nos sinologues traduisent aussi par "route" le mot tao qui signifie "voie", "méthode", et, par extension, une grande circonscription administrative, dans ce sens de "canal par lequel le pouvoir central atteint jusqu'aux provinces les plus éloignées". Mais tao a une signification beaucoup plus large que lou, qui, dans les dictionnaires idéographiques, se classe sous le radical "pied" et exprime une allusion bien plus directe à l'acte de marcher.

(i) Congo -- classical river / of barbarism

Metch 184f: En certaines parties du bassin du Congo, fleuve classique de la barbarie, la plantureuse fertilité du sol a entassé, ici, là, des agglomérations humaines aussi denses que celles des pays les plus civilisés, et pourtant on y pratique encore le cannibalisme.

(j) river = synthesis

Metch 185: Le fleuve, dans tous les pays, se présente à nous comme la synthèse vivante de toutes les conditions complexes du climat, du sol, de la configuration du terrain et de la constitution géologique.

(k) Nile -- / historical value begins / at 2nd cataract / comm 200 km

Metch 185f: Le Nil compte, il est vrai, au nombre des géants du monde fluvial, non par l'abondance de l'eau, mais par la longueur du cours [...]; mais sa partie historique commence seulement près de Syène, en aval de la deuxième cataracte, et, comme "valeur utile", il a quelques centaines de kilomètres seulement.

(l) 1st period fluvial / 2-- maritime

Metch 187: [...] des civilisations nées sur les bords de ces fleuves acheminés vers le vide glacé de la région arctique, n'auraient pu arriver par voie normale à leur période secondaire, c'est-à-dire à la période maritime [...].

Metch 157: I. Temps anciens, période fluviale.

032

(a) rleft her bed

Metch 187: [...] dès que le Hoang-ho avait dépassé la ville de Kaïfoung-fou, il cessait d'être un fleuve et rendait inhabitable le vaste triangle limité au nord par son cours actuel vers le golfe de Pétchili, au sud par le lit qu'il a abandonné il y a une trentaine d'années.

FW 546.35f 47482b-106 JJA 58:079 #241141

III§3A.*2+/3B.0+

(b) rprimitive / rivers no mouths

Metch 187: Aux temps primitifs, les grands cours d'eau qui forment l'objet de notre étude étaient [...] dans des conditions encore plus défavorables, car ils n'avaient pas de débouché du tout.

(e) lakeborn

Metch 191f: [D' après les géographes du XVIe siècle], les deux plus grands fleuves du monde africain, l'illustre Nil et l'obscur Congo, le Zairé des Portugais, prenaient leur source dans une même mer intérieure, Atché Lounda, censée occuper tout l'espace où se trouvent les puissantes nappes d'eau, Nyassa (Maravi), Bangouelo, Moero Okata, Tanganîka, Kéréoué ou Victoria Nyanza, cette dernière ayant quelque droit à l'appellation de mer, puisqu'elle dépasse en étendue le lac dit mer d'Aral.

(f) sources of Nile / caput Nili

Metch 192f: Après avoir lu la description de l'Afrique centrale dans un ouvrage espagnol datant de la première moitié du XVIIe siècle [...], on peut s'expliquer facilement que le célèbre Bruce, une fois parvenu aux sources du fleuve Bleu ou Bahr-el-Azrak, ait cru et fait croire à quelques savants contemporains avoir définitivement résolu le problème presque cent fois séculaire du Caput Nili, problème qui, depuis la plus haute antiquité, a passionné tant d'hommes éminents et coûté la vie à tant d'explorateurs! [and passim]

(g) mouezi = lune ou / voleur (qui travaille / à l'aide de la lune)

Metch 193: [...] Ou-nyamouézi, le nom de la contrée au sud du lac Victoria, est composé de trois mots bantou: ou (pays), nya (particule de relation), mouzi (lune).

Metch 193, footnote 3: Burton affirme cependant que le "Pays de la Lune", se traduirait en bantou par Ou-mouézi, et que la particule de relation nya serait de trop. Mais mouézi signifie aussi "voleur" (probablement celui qui travaille au clair de la lune, de nuit et non de jour).

(h) only the Pharaoh / or chief priest knows / `Head of Nile'

Metch 194f: En regard des idées à peu près vraies de Ptolémée, voyons quel était, aux derniers temps de l'empire pharaonique, le résumé de la sagesse égyptienne au sujet du grand mystère de la "Tête du Nil". D'après Hérodote, le voile n'était levé que pour un seul homme, le scribe sacré du temple de la déesse Neit (Athéné, Minerve) à Saïs.

Metch 195 footnote 1: Sans doute une innovation des temps saïtes: anciennement le pharaon seul passait pour connaître le mystère du Nil, et c'était l'un de ses principaux titres à la vénération du peuple.

(i) rinfamous fisherman

Metch 196: Il nous semble plus extraordinaire que cette origine fût regardée comme un mystère redoutable, puisque le plus infime des pêcheurs et des bateliers, ces corporations abjectes de l'Égypte ancienne, pouvait de son oeil sacrilège profaner la sainteté de ces lieux.

FW 546.36 47482b-106 JJA 58:079 (#)241141

III§3A.*2+/3B.*0+

(j) all Caesars appoint / Nile commissions >

033

(a) embarras : floating grasses

Metch 196: Néron, passionné comme tous les césars des premiers temps de l'Empire pour la question de la "Tête du Nil" envoya deux centurions à la recherche des véritables sources du grand fleuve: ils avaient réussi à le remonter plus haut que son confluent avec la rivière des Arabes, plus loin que n'importe lequel de nos voyageurs européens d'il y a cinquante ans, lorsqu'ils furent arrêtés par les sedd ou seudd, ces amas d'herbes flottantes auxquels on peut appliquer le nom d'"embarras", dans le sens qu'attribuent à ce mot les créoles de la Louisiane.

(b) floating isles

Metch 202: [...] des îles boisées et des îlots, s'élevant hors de l'eau comme des bouquets de papyrus, bordent les rives; souvent, surtout au commencement des crues, on voit des îles flottantes passer au fil du courant.

(c) Nile (false) beds

Metch 202f: C'est à la formation rapide des îles d'herbes que le Nil doit d'avoir été fréquemment bloqué dans cette partie de son cours, et forcé de se creuser de nouveaux lits. Dans les plaines qui s'étendent à l'ouest du Nil actuel, on remarque, en beaucoup d'endroits, les restes d'anciens courants, "fausses rivières" qui furent autrefois le Nil....

(d) rgoes underground

Metch 204: [quoted from Élisée Reclus] Terre qui se forme, la couche de débris finit par se consolider; elle se recouvre de papyrus, même de végétation arborescente, et des forêts croissent au-dessus d'un fleuve caché, qui continue lentement son cours dans ses profondeurs.

FW 202.32-33 47474-129 JJA 48:063 #240241

I.8§1.3

(e) isles form raft

Metch 204: [quoted from Élisée Reclus] Le Joug des Rivières est la partie du fleuve où les végétaux barrent le plus souvent le passage; les îles flottantes qu'apportent les courants et les bayous latéraux, s'arrêtent aux brusques tournants et s'étendent, de rive à rive, en un radeau mobile.

(f) tribes fish in soil

Metch 204: [quoted from Élisée Reclus] Des familles nombreuses de la tribu des Nouêr installent leurs campements sur le tapis d'herbes flottantes, se nourrissant uniquement des poissons qu'ils pêchent en perçant le sol et des graines d'espèces diverses de nymphéacées.

(g) Gessi expedition / corpsefed / rescued by Marno / ([austr])

Metch 205: [...] en 1880, l'Italien Gessi, à la tête de 500 soldats du khédive et de nombreux esclaves noirs, se débattit misérablement pendant trois mois au milieu de ces obstacles. Plus de la moitié des hommes fut emportée par la famine ou succomba aux miasmes délétères de ces amas énormes de végétaux en décomposition: les survivants, réduits à se nourrir de cadavres, durent leur salut à l'expédition amenée à leur secours par le célèbre explorateur et chasseur autrichien, Marno.

(h) White Nile / Blue

?Metch 206: Le Nil, perdu au milieu des herbages, semble désormais impropre à toute navigation, mais la rivière des Gazelles, aux multiples affluents, vient lui verser les eaux recueillies entre le pays des Niam-Niam anthropophages et la contrée des Wadj; son rapide courant a bientôt balayé les "embarras", et le grand fleuve, enrichi des apports de la région sud-abyssinienne que lui versent le Sobat et le Bahr-el-Azrek ou fleuve Bleu, devient accessible aux navires. Entre Khartoum et la jonction du Nil blanc et de l'Atbara, le passage se trouve intercepté de nouveau par la sixième cataracte [...].

(i) river changes colour / but for [tributary] Wd end

?Metch 208 footnote 1: Russegger ne se trompait pas de tout point quand il prenait le Sobat pour le vrai Nil Blanc: en premier lieu, c'est après avoir reçu cette rivière, que le fleuve principal prend la couleur crayeuse qui lui a valu son nom; ensuite, dans ses périodes de crue, le Sobat charrie plus d'eau que le Nil: par contre, il a ses baisses, pendant lesquelles il ne conserve pas assez de fond pour porter des embarcations, même très modestes. Le négrier maltais Andrea de Bono, fut retenu plusieurs mois prisonnier du Sobat par un de ces brusques retraits des eaux.

(j) rUpper Nile made Lower Nile / Lower Nile made history

?Metch 207f: [...] en aval, le Nil des inondations qui a créé l'Égypte, et, par conséquent, la commune civilisation occidentale; en amont, le tronçon énorme qui, d'année en année et depuis tant de siècles, n'a créé et ne crée que le Nil inférieur et ses inondations.

FW 206.31 47474-132 JJA 48:065 #241141

I.8§1.3

(k) rif Liffey had / rturned back?

Metch 209: Le mur oriental ou arabique le serre cependant de plus près, pour qu'à la fin de sa longue et glorieuse carrière, le Nil ne détourne pas ses flots vers la mer Rouge, ce qui eût été fatal pour l'Égypte et pour l'histoire du monde entier.

FW 546.31 47482b-106 JJA 58:079 #241141

III§3A.*2+/3B.*0+

034

(a) green Nile > / ([infermen]tation)

Metch 213f: On sait seulement qu'avant de déposer ses alluvions précieuses sur la terre inondée, Hapi le bienfaisant les soumet à un triage préalable: par suite de leur moindre pesanteur spécifique, les débris organiques des sedd surnagent dès l'abord et déterminent le phénomène du Nil vert, la phase première de la crue. L'eau du grand fleuve, qui d'ordinaire est très bonne et très douce, est alors empoisonnée et on se garde de la boire.

(b) red Nile / (deposits black mud)

Metch 214: Tout danger a disparu à la phase secondaire, celle du Nil rouge, bien qu'il ait alors une apparence des plus étranges et semble rouler du sang. Si on en laisse reposer l'eau dans un verre, on voit une sorte de boue noire se précipiter vers le fond, mais la partie supérieure reste rouge et opaque, et le mélange n'a ni goût, ni propriété désagréable.

(c) Nourisher of world / benefactions

Metch 215: Depuis Hérodote jusqu'à nos jours, on a tant insisté sur les bienfaits exceptionnels des débordements du Nil, que la question pourrait sembler oiseuse. Les surnoms honorifiques et caressants que les laboureurs indigènes ont toujours donnés au grand fleuve: sous les pharaons, Tsaf-en-Ta (Nourrisseur du Monde), et, sous les oppresseurs actuels du fellah, Abou-el-Baraka (Père de la Bénédiction), confirmeraient cette idée [...].

...

(k) Ha-Ka-Ptah / house of God / Eg-y-ptos / gypsy

Metch 229: Memphis, la résidence du pharaon, se nommait aussi la "demeure de la divinité", Ha-ka-Ptah, dont les auteurs classiques ont fait Ægyptos [...]

035

(a) Pharaoh / 2 jobs / prays to self / pyramids

Metch 230f: D'après les monuments de l'ancien empire, le rôle d'un pharaon de cette époque se réduisait: 1° à s'adresser un culte à lui-même; 2° à faire construire des pyramides, c'est-à-dire à gaspiller les vies de ses adorateurs par dizaines de mille, pour ériger les monstruosités gigantesques qui font l'étonnement des siècles!

...

037

...

(g) mesopotamian / wild oats

Metch 247: Nous sommes ici [in Mesopatamia] dans la zone où le froment, cette plante civilisatrice par excellence, croît à l'état sauvage.

(h) vines run along ground

Metch 247f: Tous les arbres fruitiers de l'Europe méridionale et centrale: pêchers, abricotiers, grenadiers, figuiers, orangers, mûriers, amandiers, oliviers, cerisiers, poiriers, forment de véritables forêts; la vigne court sur le sol.

(i) dogs back pollened

Metch 248: Les terres en friche se revêtent d'herbes et de fleurs en telle abondance, que les chiens de chasse qu'on y laisse courir reviennent tout panachés de pollen de couleurs différentes.

...

048

...

(b) cuneiform

Metch 256f: D'ailleurs, l'écriture cunéiforme était restée de tous points inférieure à l'hiéroglyphie égyptienne, [...]

...

051

...

(k) [imp] catholic buddhist

Metch 280: [...] la plus profonde, la plus "catholique" dans le vrai sens du mot, c'est-à-dire la plus répandue de toutes les religions, professée par près de 500 000 000 d'hommes, le bouddhisme, serait pour nous un insoluble problème.

(l) <19> 32 counties / under 1 umbrella

Metch 284f: Un Çoudra que les Pouranas nomment Tchandragroupta, et que nos savants identifient avec le Sandracottus à la cour duquel avait résidé le grec Mégasthène, tua le roi Nanda, le dernier rejeton de la dynastie kouravienne et réunit "sous un même parasol" les cent dix-huit peuples de l'Inde.

052

(a) milk cows of heaven

Metch 308f: Le père de famille, et, au besoin, la mère, invoque encore pour son propre compte et n'écoutant que son inspiration, les divinités distributrices des biens, mais le culte se détourne de plus en plus d'Agni et de Soma, les paisibles patrons du foyer, pour importuner Indra, le dieu atmosphérique, et Roudra, le chef souverain des vents (Marouts), qui, à la voix tonnante de l'orage, vont traire les nuées, les "vaches célestes", pour arroser les semailles des Aryas.

(b) r[drought] famine

Metch 312: Il tombe bien, en moyenne, un peu plus d'eau dans la vallée du Gange, de la Djamna jusqu'à Bénarès, que dans celle de l'Indus, mais la quantité de pluie qu'elle reçoit n'est pas suffisante pour assurer les récoltes: dans les bonnes années, il est vrai, la fertilité du sol y est au moins égale à celle de l'Égypte et de la Mésopotamie; aussi l'Aryavarta oriental fut-il, de tout temps, une contrée peuplée au maximum, et, par suite, les sécheresses et les famines devaient y être au plus haut degré meurtrières.

FW 208.33 47474-115 JJA 48:084 #240002

I.8§1.*2

(d) Manmade of parts / of Brahma

Metch 288: Tous les savants s'accordent à dire que, même dans l'Inde, les castes étaient inconnues pendant la période ancienne: le seul passage du recueil des hymnes sacrés qui mentionne la division de l'humanité en branches distinctes, issues de différentes parties du corps de Brahma, est généralement regardé comme une interpolation.

(e) destiny cyclon in / Panjab = desolated / -- tiger = crops eaten / by rodents

Metch 315: Ces Marouts, c'est-à-dire les vents qui, dans le Pandjab, trayent complaisamment les vaches célestes au-dessus des champs des Aryas, deviennent, dans les pays gangétiques, les terribles cyclones dont un seul a parfois coûté la vie à plus de cent mille hommes. [...]

Aucun autre milieu ne fait mieux comprendre que vie et mort, bien et mal sont deux fleurs sur la même tige. Délivrez la vallée du Gange de ses cyclones destructeurs, son climat deviendra partout celui des teraï malfaisants; le tigre "mangeur d'hommes" protège les récoltes contre les myriades de rongeurs qui extermineraient par la famine la foule pâle des indigènes.

...

064

...

(f) fils du Ciel

Metch 321f: Or, le "Fils du Ciel" compte parmi ses sujets tous ceux qui acceptent encore le calendrier de Pékin, qu'ils aient reconquis leur indépendance, ou qu'ils soient tombés sous le pouvoir de l'étranger.

(g) no surnames

Metch 322f: Pourtant, à l'exception des ouvrages assignés à Confucius, l'historien n'avait guère à sa disposition que de rares généalogies ne pouvant remonter bien haut, puisque l'introduction des noms de famille en Chine date seulement des premiers temps des Tcheou.

(j) 1) written tongue / 2) spoken >

(k) dictated by toothless / grandfather to girl

Metch 325: On nous raconte qu'une fillette de neuf ans en [of one of the classic annals of the Chinese empire destroyed by fire] récrivit une partie sous la dictée de son grand-père, habitant la province de Tsi, et âgé de quatre-vingt-dix ans; le vieillard savait par coeur vingt-neuf chapitres du Chou-king, mais il n'avait plus de dents et ne pouvait se faire comprendre que de sa petite-fille. Je dois dire ici qu'il n'existe point d'ouvrage chinois dont on puisse s'approprier le sens, si l'on ne voit les caractères écrits, car l'idéographie chinoise s'adresse surtout aux yeux, et la langue écrite diffère essentiellement de la langue parlée.

065

(a) Man li / 1000 ceremonies

Metch 331: Les man-li, les "dix mille cérémonies", ne répondent nullement à nos idées européennes sur l'étiquette et les cérémonies, [...]

(b) yellow E / blue H

Metch 343f: Note 1: Hoang-ho signifie litéralement "fleuve Jaune", et ce nom s'applique très bien à ses eaux, chargées de ce löss, de cette "terre jaune", étudiée par M. de Richthofen. Mais l'épithète de "fleuve Bleu" n'est donnée au Yangtse-kiang que par égard à certaines notions fondamentales de la cosmogonie et de la philosophie naturelle des Chinois. Yang, le principe mâle, actif, éthéré, lumineux, est un équivalent ou une attribution du ciel (tian); Yin, le principe femelle, est passif, opaque, et, par excellence, terrestre. Le Hoang-ho est le fleuve de la Terre (ti); le Yangtse, la progéniture du principe mâle, est de la nature du ciel.

Note: Joyce's "E" and "H" stand for earth and heaven.

(c) rskygrey

Metch 344 (note): Les premiers mots que les enfants chinois apprennent à lire dans le fameux Livre des Mille Caractères sont: "Le bleu est la couleur du ciel, le jaune est la couleur de la terre." La première de ces propositions serait admise dans toutes les parties du monde, là même où le ciel est le plus souvent gris.

FW 475.31 47482b-63 JJA 58:005 #241141

III:3A.*1

(d) rFleau des Fils de Han

Metch 346: Il y a une quarantaine d'années, ce bras [of the Hoang-ho] se dirigeait vers le sud, emportant à la mer les eaux du Hoang-ho; mais un cataclysme, qui coûta les biens et la vie à des millions d'hommes, l'a rejeté dans le nord, justifiant encore une fois le surnom de "Fléau des Fils de Han" [...]

(e) taxes

Metch 361f: [...] ce troisième livre du Chou-king, le Yu-koung, rôle ou registre des taxes dressé par Yu, est celui de tous les ouvrages classiques de la Chine dont l'authenticité soulève le moins de doute.

(f) monosyllable

Metch 357: Mais la preuve la plus péremptoire [of the fact that the ancestors of the Chinese were "barbarians"] nous semble fournie par le monosyllabisme chinois: le monosyllabisme, en effet, place cette nation absolument à part de toutes les autres nations historiques, [...]

(g) flowing water = Govt

Metch 363: Mais aussi, nul peuple n'a resserré autant que les Chinois les liens qui rattachent la formation des États au courant des fleuves: dans leur idéographie expressive, l'Eau qui coule figure le GOUVERNEMENT.

068

(f) flambeaux lit by 1 / hand on

Metch 131: Il ne serait pas moins intéressant de savoir si toutes les anciennes civilisations historiques ont allumé leur flambeau à un commun foyer, ou si elles sont nées spontanément et séparément dans des milieux isolés.

(g) rupstream

Metch 136: Brugsch-bey et G. Maspero balayent toutes ces légendes; pour eux la civilisation, au lieu de suivre le courant du fleuve, l'a toujours remonté, et, dans sa marche triomphale vers le sud, fut longtemps arrêtée à Syène (Assouan), au dessous de la première cataracte [...]

(h) stone $A

Metch 139f: On peut, à travers les âges, se rendre compte de l'épouvante que causa dans l'empire des pharaons l'apparition des pirates au casque d'airain: les villages, les villes même furent abandonnés; on se mit en toute hâte à fortifier le Delta; une garnison fut placée à Rhocotis avec ordre formel de tuer ou d'enchaîner tous les hommes venus par mer; [...]

(i) X = Oun - Ouphr >

(j) Serapis

Metch 151: footnote: Chreiste, traduction grecque d'Oun-ouphr, surnom de Sérapis; Krystos des Alexandrins et le Christ des Evangiles, se confondent à tel point qu'il serait impossible de démêler la part légitime de chacun dans la grande fermentation des origines chrétiennes.

(k) Jordan

[Not located in Metch]

069

(a) potamic / thalassic / oceanic

Metch 156: C'est ce qu'avait entrevu l'Allemand C. Böttiger, lorsque, dans la préface de son grand volume sur la Méditerranée, il écrivait ces lignes mémorables: "La Méditerranée fut ce milieu intermédiaire où s'effectua la transition des anciennes cultures fluviales, du monde potamique, celui que nous représentent encore aujourd'hui la Chine et l'Inde, etc., au monde océanique des temps modernes. Ainsi", ajoute-t-il à la fin de cette préface où les trois milieux, tels que nous les avons retracés plus haut: fluvial ou potamique, méditerranéen ou thalassique et océanique sont déjà explicitement mentionnés, [...].

...

075

(a) races -- hair / skull / [hue]

Metch 82f: Depuis le siècle dernier, on a souvent essayé de séparer le genre humain en groupes distincts et catégoriquement définis. Certaines de ces tentatives se basaient sur la coloration de la peau, et, cependant, nul ne songerait à déterminer d'après la nuance de son pelage à quelle race appartient un chien ou un cheval; d'autres classent les hommes d'après la section du cheveu [...]; d'autres encore d'après la forme du crâne, [...].

(b) change language / -- marry

Metch 83: [...] les races se sont divisées, dispersées, mêlées, croisées en toutes proportions, en toutes directions, depuis des milliers de siècles; la plupart ont quitté leur langue pour celle des vainqueurs, puis l'ont abandonnée pour une troisième, sinon une quatrième; [...]

(c) rmongoloid

Metch 86: Pour "élire" et "réprouver", il lui [= Dr Letourneau] suffit de diviser l'humanité en trois groupes, caractérisés en partie par la coloration plus ou moins foncée de la peau, en partie par les indices anatomiques, mais surtout par leurs rapports à la civilisation et à l'histoire:

1° La race noire [...].

2° La race jaune, mongole ou mongoloïde, de beaucoup supérieure à la première [...].

FW 550.16 47482b-105v JJA 58:078 #241141

III§3A.*2+/3B.*0+

(d) Van Diemen's Land

Metch 85: Puisque, dans l'histoire des civilisations, nous n'avons jamais affaire "à quelque peuplade bien isolée par des circonstances exceptionnelles, comme les Esquimaux du Gröenland ou les Tasmaniens de l'île Van-Diemen", il devrait s'en suivre, de l'aveu de M. Topinard lui-même, que toutes les classifications anthropologiques du genre humain sont nulles et non avenues, du moins en matière sociologique et historique.

(e) $E Basque, Finn / or Hun

Metch 87f: La majorité des peuples qui ont joué ou jouent actuellement les premiers rôles dans l'histoire universelle, sont, en effet, censés appartenir à l'un des grands rameaux sémitique ou aryen de la race blanche. Tels sont ou ont été les Aryas du Pandjab, les Iraniens, les Assyro-Babyloniens (en partie), les Phéniciens, les Hellènes, les Italiotes, les Gaulois, les Germains, ainsi que les peuples civilisés de l'Europe médiévale et moderne, à l'exception des Basques, peut-être des Finnois et des Hongrois.

(f) always find someone / there before you

Metch 95: [...] entrons dans cette Inde où le plus noble rameau de la race privilégiée des Aryas fit sa première apparition sur l'arène historique. A leur arrivée dans le Chapta Gandava, le Pandjab actuel, les Aryo-Hindous y trouvèrent déjà une civilisation plus avancée que la leur.

(g) criminals <form> end / of old race

Metch 101: Le savant docteur italien [Lombroso] me semble avoir méconnu la grande portée scientifique de ces études [...] en appliquant à ces représentants dégénérés de l'humanité la dénomination assez malheureuse d'hommes criminels. Pour expliquer la présence de ce type barbare au milieu des plus opulentes cités de la moderne Italie, le Dr Lombroso a eu recours à une hypothèse des moins vraisemblables: Les habitués des prisons de Milan et de Turin se recruteraient surtout parmi les restes de quelque mystérieuse population aborigène qui, par l'effet d'un atavisme merveilleux, se seraient conservés jusqu'à ce jour à travers toutes les vicissitudes, les croisements, les émigrations.

(h) feel his pulse

Metch 108: Si pourtant les modernes habitants de Milet étaient encore animés de cet esprit qui, jadis, créa leur Thalès et leur Anaximandre, ils auraient, d'abord, opposé aux commotions lentes, mais irrésistibles du sol, cette même énergie que leurs prédécesseurs déployèrent contre Alexandre; vaincus dans cette lutte, il leur serait resté la ressource de transporter ailleurs leurs pénates et leur gloire: les golfes à courbe heureusement dessinée ne manquent pas dans le voisinage; mais le "pouls de l'histoire" avait cessé de battre dans cette artère avant que l'eussent comblée les boues de l'Akistchaï.

(i) they emigrate before / flood & cold

?Metch 115: Ainsi, d'après M. d'Assier, ce fut l'excessive rigueur des grands hivers de l'hémisphère boréal qui obligea les populations des hauts plateaux de l'Asie à émigrer vers le littoral méridional de la Méditerranée, du golfe Persique, de la mer des Indes, dont le climat devait alors être similaire à celui des contrées les plus heureuses de l'époque présente.

076

(a) isothermal line

Metch 122: Les lignes isothermes, nous l'avons vu plus haut, posent d'incontestables limites à ce que l'on peut appeler l'arène des civilisations historiques, mais ces limites sont assez larges et coïncident grosso modo avec les moyennes annuelles de +4° au moins, et de +20 ou 22° au plus.

(b) antipodal -- / same event

Metch 122: passim

(c) average temp of / Irel = 10°

Metch 122f: Les fils de la verte Érin, nés dans une île dont la température moyenne n'atteint pas 10°, prospèrent dans le district de S. Diego (los Angeles), sur les frontières du Mexique, bien mieux que dans la mère patrie, sous le joug du landlord anglais [...]

078

(n) bread tree / butter tree >

079

(a) liana rope

Metch 55: Dans ces régions moites et chaudes, en effet, croissent sans être soumis à une culture persévérante et raisonnée, arbres à pain, arbres à beurre, dattiers, cocotiers et autres végétaux fournissant à l'homme le repas quotidien, l'ustensile où il le prépare, les fibres et les lianes dont il confectionne ses vêtements et ses engins.

(b) Capitals move N

Metch 58: M. Paul Mougeolle remarque avec raison que, à chaque période successive de l'histoire générale de l'Occident, les principaux foyers de la civilisation se sont de plus en plus éloignés du tropique pour se rapprocher du cercle polaire.2

2 M. P. Mougeolle propose de diviser l'histoire en périodes consécutives et progressives caractérisées par la situation de plus en plus septentrionale des grandes capitales [...]

(c) $E devoured partners

?Metch 58f: Tyr, Sidon, Athènes, Carthage, Rome ont succédé tour à tour aux villes subtropicales de Memphis, Thèbes, Our, Babylone, pour être elles-mêmes éclipsées par les capitales de la France, de l'Espagne moresque et de l'Europe centrale, auxquelles récemment se sont jointes Londres, Berlin, les grandes villes de la Suède et de la Russie.

(d) 'law'

Metch 61: Pourtant, la constatation pure et simple d'un fait plus ou moins fréquent, mais sans liaison évidente et logique avec l'ensemble des phénomènes cosmiques, ne saurait avoir la portée de ce qui s'appelle une "loi" dans le langage scientifique de nos jours. [and passim]

(e) geosphere / hydrosphere / atmosphere

Metch 62: Jetons un rapide coup d'oeil sur les influences multiformes et souvent délicates que les différents rapports entre la géosphère, l'hydrosphère et l'atmosphère, les trois parties constituantes de notre planète, exercent sur les destinées historiques et collectives du genre humain.

(g) Eng fog guarded

Metch 64: [...] les brouillards et les courants des mers britanniques ont, au temps de "l'invincible Armada", protégé la puritaine Angleterre contre le très catholique courroux de Philippe II.

(h) land - due to / plant, animal / fish

Metch 67: Sans parler du rôle tout à fait capital joué par les céréales dans la préhistoire commune du genre humain, on pourrait citer, dans toutes les parties habitées du globe, de nombreux exemples de sociétés qui doivent leur constitution intime, voire leur existence, à quelque plante utile, à quelque inoffensif animal. L'exploitation des premières, l'extermination savamment organisée des seconds, pêche de la baleine, du hareng et de la morue dans nos mers septentrionales [...] forment, chez les peuples les plus civilisés, une des branches essentielles de l'économie nationale, et, chez les sauvages, la constituent presque en entier.

(i) cows / reins lead migrations

Metch 68: Les Tongouzes sont guidés dans leurs migrations par les rennes. Les chants védiques témoigneront éternellement de l'importance suprême qu'au seuil de l'histoire écrite du genre humain, les Aryas du Pandjab attachaient à la possession de leurs vaches; [...]

(j) Chinese thick as grains of / rice

Metch 68: La densité prodigieuse de la population de certaines parties de la Chine, de l'Inde, du Japon, dépend essentiellement de la récolte du riz.

(k) opium spices

Metch 68: [...] les épices et les essences précieuses ont amené les Européens dans l'archipel Malais. L'opium joue un rôle plus important - peu glorieux, il est vrai - dans l'histoire politique de l'Angleterre et de la Chine, que dans les traités de botanique et de pharmacie.

080

(a) M [ubique] / at 5000 metres / dog follow -- bark

Metch 69: [...] l'homme, le plus parfait des êtres, a envahi toutes les régions du globe, depuis ces "enfers" de l'équateur thermique, où, comme dans le Fezzan, la chaleur, à l'ombre, dépasse parfois 50°, [...] jusqu'aux hauts plateaux du massif himalayen où, à 5000 mètres d'altitude, le chien, seul de tous les compagnons habituels de l'homme, a pu s'acclimater, mais en perdant la faculté d'aboyer.

(b) Eng pr[ints] / Germ made / French name

Metch 71: A l'heure présente, ou pourrait difficilement citer, des pôles à l'équateur, sous les longitudes les plus lointaines, sous les latitudes les plus variées, un pays de quelque étendue qui soit encore à l'abri de cette triomphante invasion de l'européanisme et ne connaisse point les missionnaires de l'Europe, ses armes plus ou moins perfectionnées, ses cotonnades anglaises, ses eaux-de-vie, généralement fabriquées en Allemagne et déguisées sous des noms français.

(c) Ir. ask for guns to / shoot E

Metch 71f: D'autres, bien plus nombreux, opposent vainement à la conquête blanche une résistance opiniâtre et désespérée; d'entre ceux-là même, les plus avisés, les Chinois, par exemple, se voient, pour soutenir cette lutte inégale, réduits à demander à leurs adversaires une portion notable des engins de toute nature avec lesquels ils essayeront de les combattre.

(d) Pigafetta saw / human butcher's / shop / sources de Nil / Meat !

Metch 74: Près des sources de ce Nil qu'on croit, non sans raison, avoir servi de berceau à l'histoire universelle il y a une centaine de siècles, Schweinfurth a vu ces boutiques de chair humaine autrefois reproduites par Pigafetta dans un célèbre dessin; les féroces Mombouttou passent encore leur vie en razzias, en luttes continuelles sous le seul prétexte d'approvisionner ces débits de cadavres. "Viande! viande!" voilà le cri de guerre qui exalte leur courage par la promesse d'une immonde curée.

(e) 1 per sq mile

Metch 75f: La moitié, de beaucoup la plus vaste, qui occupe le nord de cette ligne de démarcation [the mountain range that divides Asia in two] et s'incline vers l'océan Glacial, se présente comme un vaste désert, où on ne compte pas, en moyenne, un seul habitant par kilomètre carré, [...]

084

(g) Aujourd'hui comme au temps / de Pline et de Columelle <ja> / la jacinthe se plait dans les / Gaules, la Pervenche en / Illyrie, la marguerite sur / les ruines de Numance et / pendant qu'autour d'elles / les villes ont changé de / maitres et de noms, que / plusieurs sont entrées / dans le néant, que les / civilizations se sont choquées / et brisées, leurs paisibles / generations ont traversé / les âges et se sont succédé / jusqu'à nous, fraiches / et riantes comme au / jour des batailles " / Edgar Quinet >

085

(a) Introduction à la / philosophie de l' / Histoire de l'Humanité.

Metch 124: Certes, en regard des rapides péripéties de l'histoire, les modifications du sol et de la climature s'accomplissent avec une imperturbable lenteur: "Aujourd'hui, comme aux temps de Pline et de Columelle, la jacinthe se plaît dans les Gaules, la pervenche en Illyrie, la marguerite sur les ruines de Numance; et, pendant qu'autour d'elles les villes ont changé de maîtres et de nom, que plusieurs sont entrées dans le néant, que les civilisations se sont choquées et brisées, leurs paisibles générations ont traversé les âges et se sont succédé jusqu'à nous, fraîches et riantes comme au jour des batailles.1"

Metch 124 footnote 1: Edgar Quinet, Introduction à la Philosophie de l'Histoire de l'Humanité.

FW 281.04f Yale 10.13-1 JJA 52:252 (#)340000

II.2§7.2Ã

Index Two: VI.C.3

103

(a) flowing water = Gait

FW 318.01 47479-11v JJA 54:020 (#) 350001

II.3§1.*0

107

(g) average temp / Irel = 10°

FW 597.31-33 47488-5v JJA 63:006 #370009

IV§1.*0


Return to Fleuve article
Index Conventions

lernout@uia.ua.ac.be


landuyt@uia.ua.ac.be